Les médias en parlent

Sarhan

« Qu’on le veuille ou non, quand une bande dessinée est signée par Serge Le Tendre, tout le monde s’attend à retrouver un peu de l’âme de La Quête de l’oiseau du temps. (…) Golias ne fait pas exception à la règle, d’autant que beaucoup d’ingrédients de ce scénario augurent d’une épopée de ce type. Pour une fois, la comparaison semble justifiée. » ZOO

« Le tout fonctionne parfaitement grâce aussi à la mise en images remarquable de Lereculey. L’action est en effet très fluide et les ambiances jouissent d’une palette particulièrement originale. » ZOO

« Tous les ingrédients d’une bonne et belle bande dessinée grand-public sont réunis… Il faudrait être un drôle de mécréant pour passer son chemin. » Lire la suite sur PlaneteBD.com.

« Le roi perdu, la première aventure de Golias, permet de lire un récit conçu par une rencontre incroyable : les dessins de Jérôme Lereculey ( Arthur, Wollodrïn) lié à l’imagination de Le Tendre ( La quête de l’Oiseau du Temps, Chinaman, La gloire d’Héra…). » Lire la suite sur Sceneario.com.

« Ce premier tome nous plonge au coeur de la Grèce antique, des Dieux et des légendes. Les personnages principaux sont attachants et l’aventure s’annonce comme une Odyssée dès la première bulle de texte puisque nous y retrouvons « l’aube aux doigts roses » d’Homère (…) En bref, un premier tome d’introduction à une épopée s’annonçant digne d’un récit d’Homère. » Lire toute la critique sur BD Sanctuary.

 

 

Comments are closed