Février 1961

Tintin n'en finit plus de conquérir les écrans, grands ou petits. Après la première version couleur de ses aventures animées, scénarisée par Greg d'après «Le Crabe aux Pinces d'or», Hergé présente aux journalistes le sosie de Tintin, en chair et en os. J-P Talbot, jeune étudiant, incarnera le reporter au cinéma !

16 novembre 1965

Et de 1000 ! Pour fêter sa longévité, le journal «Tintin» a mis les petits plats dans les grands : un numéro spécial qui retrace le parcours accompli, depuis les 12 pages du début, tirées à 60.000 ex., jusqu'aux actuelles 56 pages, qui ravissent 600.000 lecteurs, chaque semaine. Un bon début !

Janvier 1966

La couverture du premier numéro de l'année promet un «Tintin» «encore plus éblouissant», et la promesse sera tenue ! La nomination de Greg au poste de rédacteur en chef va dans ce sens : huit ans durant, il fera souffler le vent de la modernité sur le journal, introduisant nombre de nouveaux auteurs.

Septembre 1968

La petite révolution qui secoue l'Europe n'épargne pas le journal «Tintin» ! «Modeste et Pompon» tirent leur révérence. Mais cette mauvaise nouvelle est contrebalancée par le retour de «Corentin». Paul Cuvelier a retrouvé l'envie de faire de la BD grâce à son nouveau scénariste, un inconnu nommé... Jean Van Hamme !

Décembre 1969

Après «Astérix le Gaulois» et l'immortel «Astérix et Cléopâtre», les studios Belvision continuent d'enchaîner les adaptations à succès, en portant «Le Temple du Soleil» à l'écran. Hergé avait pourtant juré qu'on ne l'y reprendrait plus, après le semi-échec du film «Les Oranges bleues».




1961

LES ENQUETES DU COLONEL CLIFTON (MACHEROT)

1963

TRAQUENARD AU HAVRE (DUCHATEAU & TIBET)

1969

LE GENERAL SATAN (GREG & HERMANN)

1969

LA VALLEE DES CROTALES (VERNES & VANCE)