http://www.lelombard.com/albums-fiche-bd/louve/nidhogg,3649.html
PIERRE MAGIC TCHERNIA NOUS A QUITTÉS

PIERRE MAGIC TCHERNIA NOUS A QUITTÉS


Grand amateur de bandes dessinées, mais surtout homme de télévision et de cinéma, Pierre Magic Tchernia nous a quittés ce samedi 8 octobre 2016 à l’âge de 88 ans.

Si pour beaucoup, il fut d’abord le complice et la mémoire vive d’Arthur et des Enfants de la Télé, il a en fait marqué trois générations de téléspectateurs. Créateur et présentateur (avec Pierre Sabbagh) du tout premier JT de France en 1949, puis concepteur et animateur de plusieurs des émissions les plus populaires des années ’50 à ’80, dont Monsieur Cinéma pour l’ORTF et Zygomaticorama pour la RTBF, il aura été l’un des talents les plus inventifs des cinq premières décennies des télévisions francophones. 

Cinéaste, il fut par ailleurs l’auteur et le réalisateur de quatre des plus célèbres comédies incarnées par Michel Serrault : Le Viager, Les Gaspards, La Gueule de l’Autre, Bonjour l’Angoisse. Pour les « Branquignoles » Robert Dhéry et Louis de Funès, il avait en outre collaboré aux gags irrésistibles de La belle Américaine et Le petit Baigneur.

Mais, Pierre Tchernia fut aussi l’un des artisans du succès de deux longs métrages d’animation réalisés dans les studios bruxellois de Belvision, filiale du Lombard. Associé à celui de René Goscinny, son nom figure en effet, comme scénariste et dialoguiste, aux génériques de Astérix et Cléopâtre (1968) et de Lucky Luke, Daisy Town (1971), deux des dessins animés adaptés de BD et coproduits par Raymond Leblanc et Georges Dargaud. C’est Belvision également qui avait conçu l’animation du générique de l’un de ses plus fameux films, Les Gaspards.

 

Photo : Pierre Tchernia et René Goscinny (à gauche) supervisent avec Morris (au centre) la réalisation du premier long métrage d’animation adapté des aventures de Lucky Luke sous la direction de José Dutilleux (à droite) dans les studios de Belvision, filiale du Lombard.