http://www.lelombard.com/albums-fiche-bd/the-regiment-l-histoire-vraie-sas/livre-1,3703.html
INTERVIEW DE VALLÈS
RANI T3 : L'INTERVIEW DE VALLES !

 

LE LOMBARD. Rani, c’est l’image de l’héroïne sensuelle et rebelle. Son univers évolue entre action et sensualité. L'aviez-vous imaginé ainsi dès le départ ? Quelle a été la genèse du personnage ?

VALLES. Jean m'a indiqué que Jolanne devait etre belle, jeune, dynamique et surtout brune, afin qu'elle puisse passer pour une indienne. J'ai fait de multiples croquis jusqu'à ce résultat qui me semble convenir aux descriptions. Du moins, elle me plait diablement et comme je dois passer 8 ans en sa compagnie...

 

 

LE LOMBARD. De jeune fille au couvent à jeune demoiselle de la noblesse puis cavalière, prisonnière, brigande et prostituée, Rani est définitivement un personnage multiple. Cela vous permet de travailler sur un personnage en perpétuelle évolution. Est-ce un aspect qui vous a séduit dès le départ ?

VALLES. Disons qu'avec Jean, j'ai un peu l'habitude, avec notamment Les Maitres de L'orge. Pour être franc, j'apprécie ces personnages qui évoluent au fil de l'histoire. Mais ce n'est pas la seule raison, il y a aussi le plaisir de re-travailler avec Jean. En outre, cette série m'a fait rencontrer Didier et comme notre collaboration se passe super bien...

 

LE LOMBARD. Ce nouvel album nous emmène aux Indes, dans un univers beaucoup plus coloré que les précédents tomes. Où avez-vous puisé votre imagination ?

VALLES. J'ai fait 2 séjours en Inde, j'en ai ramené des tas de photos. Mais surtout, en visitant un pays, on l'appréhende à mes yeux de la meilleure des manières. Malheureusement ce n'est pas toujours possible.

 

 

LE LOMBARD. C’est également un album beaucoup plus féminin. La voici plongée dans un univers clôt, une autre sorte de prison auquel Rani saura encore une nouvelle fois faire face. Tensions entre femmes, secrets et vengeance, elle se retrouve confrontée à de nouveaux obstacles. Comment avez-vous abordé ce travail ? 

VALLES. Le problème pour cet album, consistait en la représentation de l'Inde du XVIIIème : les lieux, les costumes, etc. Par exemple, le comptoir de Mahé, je l'ai imaginé fortifié selon les critères de l'époque car sur place, il ne reste aucun vestige de cette période. Limagination rentre alors en jeu et ce n'est peut-être pas plus mal ainsi, ca me laisse une certaine liberté.

 

 

LE LOMBARD. Quels sont vos futurs projets ? 

VALLES. Encore 5 ans de travail sur Rani. Après, je ne sais pas, nous verrons les opportunités qui peuvent survenir, mais je prépare bien sur mon avenir !

  |  FRANCIS VALLES, INTERVIEW