http://www.lelombard.com/albums-fiche-bd/the-regiment-l-histoire-vraie-sas/livre-1,3703.html
INTERVIEW DE GOMEZ LUCILE
INTERVIEW DE LUCILE GOMEZ PAR KOALA L'IMPUR



Bonjour, Marraine !


Bonjour, jeune Koala l'Impur.

Il faut t’appeler Marraine, maintenant, Marraine ?


Si tu veux avoir l'air à la page, tu peux m'appeler "Marraine". Ça signifiera que tu es à la pointe de l'actualité BD sur internet, et que tu sais déjà que cette année, je suis la marraine de la 7ème édition du Festiblog (festival immanquable des blogs BD et du webcomics).

Donc le Festiblog, c’est un peu comme l’Oktoberfest de Munich, mais fin septembre, à Paris, et à la place des pintes de bière nous avons des blogueuses et des blogueurs ?


Le Festiblog est pareil à tous les autres festivals de BD, mais en différent.

On y trouve plus de 150 auteurs en dédicace, des tas de chouettes animations et des surprises… et ce qui est déglingo, c'est que tout y est gratuit ! L'idée de départ est simple : des gens font de la BD sur internet, d'autres la lisent ; le Festiblog est l'occasion pour tout le monde de lâcher ses écrans et de se rencontrer dans la "vie vraie". Les auteurs, actifs sur le web via leurs blogs, ne sont pas tous publiés sur papier. Tous s'engagent donc à dessiner sur les supports choisis par les lecteurs, de l'album classique, au carnet de croquis, en passant pas les feuilles volantes, les T-shirt, ou pourquoi pas, comme au collège, leurs cahiers de textes…

L'ambiance est d'ailleurs assez proche de celle d'une cour de récré.

On revoit les copains de l'année passée, on rencontre les gens populaires et l’on découvre les petits nouveaux… On se met en rang devant les stands, on joue, on rigole, et à la fin des dédicaces, on peut s'asseoir dans le parc, ou aller prendre un verre pour continuer à échanger, dessiner, colporter les ragots…

Mis à part pour ta marrainique présence, pourquoi ce serait vraiment idiot, stupide et irresponsable de ne pas s’y rendre ?


Parce que c'est gratuit, c'est bon enfant, c'est bourré de nouveaux talents, et qu'en plus cette année, sous l'impulsion du parrain Guillaume Long, le festival aura pour thème "la gastronomie" !

Mais, septembre, quoique proche, est encore loin. Repartons dans le passé récent. Fin juin, est paru aux éditions du Lombard « Bretzelle et Baba - Vous désirez ? » Ce sont les aventures d’une blonde excentrique et d’une brune sage et réfléchie. Ça m’a tout l’air d’un hommage à « Johan et Pirlouit » ?

Un hommage tellement saisissant que personne d'autre que toi ne l'aurait décelé !

Pourtant, il est vrai que petite, je jouais plus facilement à l'aventurière qu'à la poupée Barbie. En fait, c'est en me mettant à la BD que j'ai réalisé que j'étais une fille ! Parce que tout à coup on s'est mis à me demander sans cesse ce que ça me faisait d'être une fille ! Il est vrai que le milieu BD était alors plutôt masculin, mais je ne m'étais jamais positionnée comme différente des hommes. En 2010, le magazine Kramix voyait le jour et préparait un numéro spécial "La preuve par meufs". On m'a proposé de participer. Sans vouloir devenir un porte-étendard du féminisme, et encore moins tomber dans les stéréotypes de la femme Barbie, j'ai saisi l'occasion pour me questionner sur ce que pouvait être la féminité. Les personnages de Bretzelle et Baba me sont venus très vite et très naturellement. Elles sont féminines, chacune à leur manière, et sont pleines de doutes sur leurs vies amoureuses, leurs sexualités et même leurs attirances… Bretzelle et Baba sont restées dans les numéros mixtes de Kramix (certains hommes s'intéressent-ils aux femmes ?) et leurs aventures humoristiques au milieu des gâteaux sont devenues album.

Ça sent vachement le vécu. Tu fais des pâtisseries, Marraine ?

Je mange beaucoup plus de pâtisseries que je n'en fais ! Bretzelle et Baba, c'est du vécu sans l'être. Je m'inspire de ce que je vis et vois autour de moi, de sentiments ou de relations réelles, mais les personnages sont inventés. Ce qui m'intéresse, ce sont les relations humaines, les détails qui font que l'on change, les enthousiasmes, les vexations, les rencontres… et surtout, d'en rire. Une dose de fiction, une pincée de vécu, le tout saupoudré d'une tendresse amusée, voilà ma recette.

Cet été, tu feras de la randonnée pédestre à la campagne et la visite des châteaux de la Loire comme Baba, ou tu feras du monokoni sur la plage et tu te déchaîneras en boîte comme Bretzelle ?

Rien de tout ça. Cet été, je serais bien allée faire de la randonnée en monokini, mais à la place je vais travailler. Par exemple, une fois par semaine, je vais faire du gros mytho en racontant les vacances comme si j'y étais pour le mag Fémina Sud-Ouest, alors qu'en vérité, je serai dans mon petit bureau.

À la recette d'un auteur de BD, on peut ajouter une bonne dose de mytho aussi. Raconter des histoires, c'est un peu manipuler les gens, non ?

Ooh, mais Marraine, tu deviens une experte en relations humaines !


C'est une idée que l'on tente de propager, par exemple en me faisant participer au magazine "En affinité". Il s'agit d'un magazine en ligne, lancé par la société Meetic, à propos du couple et des relations amoureuses. J'y fais des pages rigolotes pour parler de ces sujets à la fois importants et légers. J'y apprends pas mal de choses, aux côtés notamment de l'historienne Fabienne Casta-Rosaz, de la psychanalyste Sophie Cadalen, du chroniqueur et romancier Nicolas Rey…

Et comme si ça ne suffisait pas, tu vas produire 24 dessins à la seconde !


Ouhlala ! Non ! J'en serais bien incapable ! Mais en effet, je contribue à un projet de court-métrage d'animation. Il s'agit d'une collection de petits films animés sur le thème des fantasmes féminins, à laquelle participent une kyrielle de femmes talentueuses, comme Clotka et Marguerite Abouet, par exemple. Je prépare donc un scénario, dessine des personnages, des décors… mais l'animation en elle-même sera évidemment prise en charge par des gens plus experts que moi.

Tout ça va t’occuper jusqu’en septembre (mois de la rentrée scolaire, des vendanges et du Festiblog), puis après ? Oui, après, que se passera-t-il ?

Tout ça va m'occuper bien au-delà. Le court-métrage d'animation notamment est un projet au long cours ! Mis à part ça, je travaillerai aussi à un album de BD. Il racontera le parcours de jeunes gens plein d'utopies. Ils seront bien bousculés lors de leur entrée dans la vie active. J'ai envie de m'amuser autour des sujets de la valeur travail, de la valeur du travail et du travail sur les valeurs.

Wééé, c’est super tout ça ! Merci, gentille Marraine !

Wééé, super toi-même ! De rien !



(Koala l’Impur, le 6 juillet 2011)
crédit photo: Chloé Vollmer-Lo